début de ce blog - 24 décembre 2008

Le divin rencontre l'humain, le céleste fait du terrestre son nid,
l'essentiel allume ses lumières aux fenêtres de l'existentiel… Une histoire de naissance !

jeudi 31 décembre 2009

Passage

Le calendrier nous offre ce soir la promesse d’une confrontation symbolique avec une des expériences structurantes de notre condition existentielle : le passage. Pour entrer dans ce monde nous avons fait un passage - la naissance, pour en sortir nous ferons un autre passage - la mort, et tout au long de cet itinéraire combien de passages à vivre, joyeux ou douloureux ? Le passage suppose deux rives, deux espaces différenciés, deux pôles… et une limite qui les sépare : rivière, frontière, ou point zéro. Puis vient la conscience d’être d’un côté ou de l’autre, puis émergent le désir et la peur de passer d’un bord à l’autre. C’est le jeu de la vie. Alors apprenons à jouer !

Pour bien réussir son passage quelle est la consigne ? D’abord accentuer les contours pour qu’apparaisse de façon plus évidente la différence entre l’avant et l’après, puis focaliser sur ce qu’on cherche à atteindre c’est-à-dire forcément sur ce qu’on va perdre, ensuite aller chercher au fond de soi le courage à la hauteur de l’enjeu pour mettre en œuvre la rupture. C’est l’expérience de la division. C’est l’apprentissage du choix. « Choisis de vivre ou de mourir ! » dit le prophète au peuple en errance dans le désert. On ne parcours pas l’existence en la survolant. On s’y noie pour en renaître. Vivre c’est mourir. Le reste n’est que refus ou tricherie.

Un jour, cela nous est promis, nous ferons l’autre expérience, celle du passage vers le sans-passage, là où se déploie la Conscience de l’Unité de toute chose. L’ivresse à laquelle environ 2/3 de nos congénères se livreront cette nuit (ce sont les chiffres officiels), et l’aveu inconscient de cette quête dont nous sommes tous animés. Mais en attendant l’horizon de cette rédemption, dont l’alcool n’est qu’une pâle imitation, laissons la fête de la vie battre son plein. Si 2010 ne nous offre aucune perspective de renouveau par rapport à 2009, alors le jeu en vaut-il encore la chandelle ? Je vous présente à tous, mes meilleurs vœux pour l’année qui vient. Sachons jouer au mieux cette nouvelle partie !

10 commentaires:

Laurence a dit…

Vivre c'est mourir, et combien de mort successives ont été nécessaires pour aboutir à ce que nous sommes à présent, mort du bébé pour devenir enfant, mort de l'enfant pour devenir adolescent, et bien d'autres...
Ton texte est d'une grande densité et je dois m'arrêter à chaque phrase pour en digérer la profondeur!
Tous mes vœux de bonheur (inconditionnel) pour toi!

Nadia a dit…

J'ai lu, ressenti, bu, lentement ton texte comme un mets savoureux qu'il est bon de déguster pour le digérer ensuite et y puiser l'énergie de vie.
Plus je te connais plus je t'apprécie Christian.
;-) un petit clin d'oeil de ta soeur jumelle...

Mystère a dit…

Je te souhaite une belle et heureuse année 2010 Christian ! :)

philippe a dit…

Joyeuse année Christian tout en friction avec le jeu de la vie.
Merci et bon chemin.

catherine2 a dit…

le passage et les deux rives, tout un espace de relation, de rencontre, de possible ... tous mes voeux Christian

lilou a dit…

Célébrer la Vie..
En sa beauté.

Belle Année à Toi.

Yog a dit…

Sage ou pas sage, que le passage des journées te soit doux tout au long de la vie qui passe...

Rhapsodie a dit…

Bonne année Christian ! Merci pour tes réflexions si enrichissantes :-)

fish-fish a dit…

Bonne volonté pour 2010 Christian

dimi a dit…

Merci
Que cette année te soit chouette Chistian .